5 ans d’Hegobus : + 53 % de fréquentation et 3 millions de voyages réalisés

Ce 1er septembre 2021, Hegobus, le réseau de transport du Sud Pays Basque, fêtait ses 5 ans

0
195

Ce 1er septembre 2021, Hegobus, le réseau de transport du Sud Pays Basque, fêtait ses 5 ans. Bilan. En 5 ans, le chemin parcouru est grand pour Hegobus qui dessert désormais 18 communes, principalement celles du Pôle Sud Pays Basque avec également des liaisons à destination de Cambo-les-bains, Biarritz et Irun. Lancé en septembre 2016, avec une première année complète d’exploitation en 2017, Hegobus a enregistré 3 millions de voyages en 5 ans. Malgré la crise sanitaire, le réseau a enregistré une augmentation de la fréquentation de 53 % entre 2017 (497 028 voyages) et la projection 2021 (760 000 voyages). Actuellement, 43 % des voyages sont réalisés à Hendaye (lignes 31, 33 et 35). Le trafic se répartit entre 19% de voyages sur les lignes interurbaines et 81% de voyages sur les lignes urbaines.

Largement étoffé à la création de Txik Txak

Le réseau Hegobus a nettement évolué avec la création de Txik Txak, le réseau de mobilité du Pays Basque en septembre 2019. L’offre a augmenté de 20% et certaines lignes ont été
adaptées en vue de répondre à la demande croissante sur certaines communes, notamment Saint-Jean-de-Luz et Hendaye. Le périmètre du réseau Hegobus a également été élargi avec
la création d’une ligne au départ de Saint-Jean-de-Luz à destination de Cambo, Souraïde et Espelette.

Des usagers satisfaits

L’enquête de satisfaction réalisée en 2019 par un cabinet externe sur 245 usagers fait ressortir que 77% des usagers accordent au réseau une note de satisfaction supérieure à 15/20 (contre
57% en 2017).

Hegobus en bref

Outre tous les services Txik Txak (bus, covoiturage, TER vélos en location et libre-service, …), ce réseau compte:

– 11 lignes de bus / Un service de transport à la demande / Un service pour les personnes à mobilité réduite (30 000 voyages réalisés) / Une navette gratuite Ainara à Guéthary
– 375 arrêts
– 450 abonnés
– Plus de 3 000 élèves en transport scolaire (augmentation de 11% depuis le lancement)
– 3 880 000 euros de charges d’exploitation en 2017 et 4 970 000 euros en 2020, soit une augmentation de 33%
– 480 000 euros de recettes prévisionnelles en 2021