La municipalité poursuit sa mobilisation pour les plus démunis. / Mairie d´Hendaye

La municipalité poursuit sa mobilisation pour les plus démunis. Sa dernière action: la mise à disposition gratuite de casiers à l’extérieur du local de l’association Txoko situé avenue de Béhobie.

A la demande de Txoko, association hendayaise en charge du centre d’accueil de jour à destination des personnes en grande précarité, les ateliers municipaux ont fabriqué dix consignes fermées à clé qui permettent aux sans-abris de déposer leurs affaires en toute quiétude. Un soulagement bienvenu pour les personnes fréquentant le lieu qui pourront ainsi laisser leurs affaires en toute sécurité et se déplacer sans porter leurs sacs parfois encombrants.

Cette initiative vient compléter le soutien de la commune à cette association. En effet, celle-ci bénéficie également, outre la mise à disposition gratuite d’un bâtiment et de ses fluides, d’un véhicule municipal prêté régulièrement pour aller chercher des denrées à la banque alimentaire et d’une subvention de fonctionnement annuelle.

Par ailleurs, le centre communal d’action sociale «bras armé» de la politique sociale municipale, présidé par le Maire, est également présent pour accompagner ce public fragile et particulièrement dans l’accès au droit via la domiciliation administrative, les aides facultatives ou encore l’accès au RSA.

Pour assurer la solidarité envers les plus démunis sur son territoire, la Ville soutient aussi d’autres associations caritatives très actives sur lesquelles elle peut compter: le secours populaire, la croix rouge et le secours catholique, sans oublier les restos du cœur de Saint Jean de Luz qui comptent une part non négligeable d’Hendayaises et d’Hendayais dans leurs bénéficiaires.

Dans ces moments actuels difficiles, la solidarité, l’empathie, le souci d’autrui… et l’esprit d’équipe doivent demeurer parmi les grandes priorités municipales. Comme le souligne Daniel Bernard, délégué municipal à la Précarité, «le socle de notre organisation réside dans l’implication de toutes les parties prenantes pour venir en aide aux plus démunis et améliorer leur situation. Ce travail collectif au quotidien au service de ce public défavorisé est un engagement partagé de tous et pour tous».